Auf den Spuren Luthers und der Hugenotten in Deutschland.

Sur les traces de Luther et des Huguenots en Allemagne.

Zeitraum: 2017 / 2018

Internationales Gymnasium Pierre Trudeau · Barleben · Sachsen-Anhalt
26 Schüler*innen · 15 - 16 Jahre
Lycée Antoine Watteau · Valenciennes Cedex · Lille
22 Schüler*innen · 14 - 16 Jahre

  • Architektur und Städtebau
  • Deutsch-französische Beziehungen
  • Europa
  • Fremdsprachen
  • Geschichte / Traditionen
  • Identitätskonstruktion
  • Interkultureller Dialog
  • Kulturelles Erbe / regionale Identität
  • Kunst
  • Literatur
  • Medien / Kommunikation
  • Migration
  • Teamfähigkeit

Français et Allemands ont à bien des égards une histoire commune. Cette histoire croisée est bien antérieure au seul 20ème siècle. Notre objectif est d'en faire prendre conscience à nos élèves de part et d'autre du Rhin en mettant l'accent cette année sur la naissance du protestantisme et l'histoire des réfugiés Huguenots en Allemagne.
Nous, enseignants d'histoire/géographie en section AbiBac au lycée Antoine Watteau de Valenciennes (Hauts- de- France) et à l'Internationales Gymnasium Pierre Trudeau de Barleben (Saxe-Anhalt), avons en effet voulu marquer le 500ème anniversaire de la Réforme luthérienne par un travail binational. Nos élèves travaillent en ateliers franco-allemands sur la Réforme et ses conséquences pour l'Europe en général et la France en particulier.
Ce travail doit aboutir à un voyage à Berlin, Wittenberg et Potsdam et il fera l'objet d'un numéro spécial du journal binational que nous avons mis en place l'an dernier déjà dans nos établissements respectifs.

Il s’agit de faire prendre conscience aux élèves que nous avons une histoire commune et que nous partageons un même héritage de part et d’autre du Rhin. Des groupes de travail binationaux sont créés. Les élèves devront communiquer activement et travailler en commun avec leurs partenaires. A l’aide de Skype nous avons déjà organisé des cours auxquels ont assisté en même temps des élèves français et allemands. Nous avons défini plusieurs ateliers comme « la fuite des Huguenots français en Allemagne », « L’installation des Huguenots en Allemagne », « les traces des Huguenots encore visibles aujourd’hui en Allemagne »... Plusieurs thèmes de ce projet n’ont pas fait l’objet jusqu’à nos jours de recherches approfondies de la part d’historiens. Il s’agit donc d’un travail de recherche très ambitieux. Le produit final sera la création d’un journal binational entre nos deux écoles. Chaque groupe de travail aura à sa disposition 2 pages pour rédiger des articles et les documenter.

Aktivitäten


Vorbereitung

Recherches, échanges dans la langue du partenaire:mails, skype... Les professeurs, en Allemagne et en France, suivent la progression des élèves, les aident et une mise au point est faite chaque semaine dans l'établissement scolaire à un horaire spécialement prévu à cet effet.

Les 48 élèves allemands et français ont été répartis dans 11 ateliers. Chaque atelier dispose d'un dossier contenant des documents, les documents sont les mêmes en Allemagne et en France. Ces documents servent de base aux recherches qui doivent être menées par les élèves sur le thème choisi. Une "rencontre" Skype a été organisée dans l'établissement français pour une présentation des deux classes. Les élèves de seconde AbiBac travaillent en binôme avec les élèves de 10ème AbiBac pendant la semaine, puis une vérification du travail effectué ainsi qu'une mise au point a lieu une fois par semaine au lycée.
Chaque groupe doit réaliser une présentation en deux pages avec des critères définis.

Nous, enseignants, avons défini les différents ateliers lors d'une rencontre à Barleben en avril 2017 et nous avons également établi le programme du séjour en Allemagne. Quant aux élèves, ils travaillent jusqu'à la fin du mois de mars en atelier binational et doivent produire pour chacun des ateliers un compte-rendu en deux pages A4.

Begegnung

Les 3 premiers jours seront consacrés à des visites: Les élèves français et allemands iront d'abord à Berlin au musée de l'histoire allemande pour contextualiser les visites suivantes. Les visites seront en allemand pour les élèves français et en français pour les élèves allemands. Le lendemain, les élèves découvriront Wittenberg avec les visites de la maison de Luther, de celle de Melanchton et de la Schlosskirche. Une visite guidée de la ville est aussi prévue. Le troisième jour, les élèves iront à Potsdam afin de prolonger le thème du projet et aborderont le développement liens franco-allemands du XVIIe siècle à aujourd'hui.
Le quatrième jour se déroulera à Barleben pour faire le bilan.

Le travail des élèves continuera a être binational : les groupes constitués pour le travail sur le projet restent les mêmes lors de la rencontre. Pour chacune des visites, les élèves auront un questionnaire à remplir et l'après-midi à Berlin, ils devront découvrir, toujours en groupes franco-allemands des lieux emblématiques de la ville et s'y faire photographier pour réaliser un photomontage.
Chaque après-midi après les visites les partenaires devront se retrouver au lycée afin de mettre en commun l'avancée de leurs recherches.

Le choix des ateliers a été établi par les enseignants lors d'une rencontre à Barleben en avril 2017. Les élèves travaillent sur le projet toute l'année scolaire en équipe franco-allemande. Ils doivent prendre contact avec leurs partenaires d'Outre-Rhin. Ils doivent faire part régulièrement de l'avancée de leurs recherches auprès des professeurs. Des cours seront banalisés afin qu'ils discutent avec leurs camarades étrangers. Ce sont les élèves qui géreront la mise en page du futur journal. Ils se choisiront un titre, réaliseront un logo et rédigeront des articles, le plus documentés possibles.

Nachbereitung

Les élèves vont réaliser le photo-montage de leur journée à Berlin et mettre en forme le numéro spécial du journal binational dans lequel seront présentés les compte-rendus de chacun des 11 ateliers du projet.

Sauf pour le photo-montage, tout aura été préparé en amont. Les enseignants seront présents comme personnes ressource et les élèves travailleront en autonomie.

Les élèves sont totalement acteurs dans ce projet.

Medien